• Sensualité, romantisme...

    Après un échange passionnant hier matin, avec un très bel homme (merci à toi :) ), je vous invite à visionner la vidéo en bas de page...et je prends le temps d'évoquer une structure spécifique, le romantisme :)

    Je suis une interface féminine extrêmement romantique. Voir ce couple (dans la vidéo) exprimer l'extrême sensualité possible entre deux êtres, à travers un simple tango, me laisse troublée et émerveillée...
    J'adore la littérature "Harlequin", les séries comme "Bridgerton", et j'ai regardé une bonne dizaine de fois "Orgueil et Préjugés"...Je sais ce qui me fait "fondre" sensuellement dans ce type de duo, et je ne suis pas la seule "femme" à rêver de tels moments avec un "homme" qui se donne la peine de séduire l'autre, de la (le) guider vers une sexualité autre que "mécanique" ou physique...

    Lors de ma petite conversation avec ce "mâle alpha" (j'espère que tu ne seras pas gêné par cette épithète si tu me lis :) ), nous avons posé le constat que le romantisme se marie très bien avec le BDSM ! Si des préliminaires romanesques ne doivent pas obligatoirement mener deux personnes à s'aimer physiquement (l'attente, le désir sont un souffle tellement palpitant !), ils peuvent quand même, à un moment donné, être le socle d'une sexualité "dominant/dominé", non pas dans le sens "soumission", mais plutôt dans le cadre de la Déesse recevant les hommages de son Dieu...ici, le terme "Déesse" est avant tout vibratoire pour moi, je ne sais si vous saisissez ce que cela induit comme strate de réalité ? Bref...

    J'évoque parfois ce sujet avec des hommes et souvent, on me tape gentiment sur la tête en ricanant : "brave fifille...des harlequins ! Ma pauvre..."
    Aucun ne prendrait une seconde pour en parcourir un seul, comme une sorte de "mode d'emploi", en se demandant ce qui éveille la sensualité de certaines (toutes?) femmes dans ce type de littérature...et donc aucun ne se donnerait la peine de créer un espace qui permette à l'être aimé d'expérimenter cet érotisme "un peu particulier"...
    Je dis "aucun" sans vouloir vexer personne, disons que je n'en connais pas autour de moi ou alors, nous n'avons pas échangé à ce propos, et c'est peut-être le moment ? :)

    Le romantisme n'est qu'une facette parmi d'autres de la sexualité...la sexualité est tellement vaste ! Du sexe pour du sexe, des pulsions sexuelles, le sexe énergétique, le romantisme menant vers la sexualité, pas de sexe du tout, la sexualité sacrée et donc spiritualisée, le sexe thérapeutique...nous traversons ces sas à travers nos expériences multiples et variées, mais j'ai parfois l'impression que les matrices masculines sont comme intimidées par l'énergie dégagée par le romantisme et donc, préfèrent le brocarder, le repousser, ne pas l'intégrer à leur "mode opératoire" habituel...

    Si vous avez des témoignages à m'offrir ? Matrices féminines ou masculines, cela m'intéresse de savoir si le romantisme est un appel pour certains/certaines et si vous arrivez à l'intégrer à votre structure BDSM...

     

    Merci à vous...

    Mesnet

    Sensualité, romantisme...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It