• Bonjour à vous qui nous rendez visite ! Quelques points importants à connaître :

    - le Domaine est une Demeure privée, pas un club ou une discothèque, le vécu et le mode opératoire sont donc différents.

    - couchage : nous proposons des chambres d'hôtes (55 à 65 €), dans la partie privée de notre Demeure. Pour le gîte, nous disposons de deux alcôves pour une version dortoir "roots" avec une participation de 12€ par personne pour le chauffage, l'eau et électricité. Dortoir veut dire que ces espaces ne peuvent être privatisés pour une ou deux personnes, qu'ils sont un service minimum pour ceux qui ne souhaitent pas reprendre la route tard dans la nuit, et que vous devez vous munir de vos serviettes de toilettes, draps, duvets ou tout autre accessoire de confort personnel.

    - Donjon : le Donjon est un espace privé et sacralisé. Pas de repas et de bar organisé dans cet espace. Cuisines, salons et autres lieux sont à votre disposition pour organiser vos buffets et moments conviviaux.

    - Droit à l'image : les photos du Domaine sont autorisées mais doivent être publiées avec l'intitulé : Le Domaine - Domaine Éros ou pour le Donjon, Le Grenier d’Éros. Concernant les personnes pouvant apparaître sur vos photos, vous devez obtenir leur autorisation explicite.

    - hygiène : de nombreux produits hygiéniques sont à votre disposition. Pour en savoir plus, lire ICI, mais pensez à emporter vos serviettes ou paréos afin de protéger les meubles BDSM ou les canapés, et vous protéger par la même occasion. Concernant notre protocole d'accueil covid, lire ICI

    - consentement : notre lieu de vie est ancré dans le respect, le jeu, la bienveillance et la réciprocité. Si nous avions le moindre doute sur certaines pratiques, nous interviendrions.

    - sécurité : nous sommes loueurs de biens, pas professionnels du BDSM ou Shibaristes, vous êtes donc responsables de vos activités, de vos points d'accroche ou de votre matériel.

     

    Merci de votre attention et bon séjour parmi nous :)

    Le Domaine,

    Ranx et Mesnet

    Chers invités, quelques précisions

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Tout d'abord, rappelons-le ici, c'est en tant qu'atypique que je me sens en phase avec la communauté BDSM. Lire : ma découverte de monde BDSM. Cet univers accueille la différence dans la tolérance et le respect, avec gentillesse, ouverture d'esprit et beaucoup d'humour aussi, ce qui ne gâche rien :)

    Cette vision surprend forcément ceux qui ne connaissent pas cet univers. Lorsque nous ne sommes pas introduits dans ce milieu, nous nous nous appuyons sur certains poncifs pour nous en faire une idée : violence, sexualité débridée, décadence, tendance luciférienne, dépravation, salissure, drogue, monde de la nuit malsain et dangereux, assujettissement de la femme à l'homme, misogynie...et j'en passe...

    Alors je ne vais pas mentir, cette option du BDSM existe aussi ! J'en capte certains échos et j'ai parfois été témoin de scènes déplaisantes, décalées par rapport à mon éthique personnelle. Mais au Domaine, au fin fond de la Bretagne, nous avons une pratique assez lointaine de ce qui se fait dans les grands centres urbains, c'est plus amical si je puis dire, voire familial : nous nous connaissons pour la plupart, nous faisons le choix de ciseler des relations riches et profondes, nous sommes vigilants et vérifions que rien ne déborde, qu'aucune personne fragile n'est manipulée par un prédateur psychique...

    Maintenant que le côté sombre du BDSM (que vous retrouvez dans toutes les sphères de la société !) est abordé, je vais tenter d’exprimer la quintessence de mon BDSM   :

    - psychologie : le BDSM est une clef d'apprentissage de soi mais aussi du duo (ou couple), chaque partenaire amplifiant ses failles et ses points fort à travers des jeux de rôle consentis et travaillés en conscience.

    - Thérapie : chacun affronte ses propres démons, ses manques et ses dépendances et les transcendent. Il est souvent affirmé que le monde BDSM est cérébral et c'est totalement vrai : la psyché est mise à contribution en profondeur, la personne étant amenée à se poser les bonnes questions et à y répondre. C'est donc un milieu "d'écrivants" et de "sachants", capable de verbaliser un véritable cheminement vers le mieux-être.

    - Métaphysique : ici comme ailleurs, on cherche la source de sa douleur, l'être chemine vers l'absolu et explore le monde énergétique, à travers le subspace notamment.

    - féminin : et oui, les femmes ont le pouvoir et surtout les "soumises" ! De mon point de vue, ce sont elles qui vont le plus loin dans la recherche d'elles-mêmes car elles osent exprimer une palette d'émotions infinies. Et puis le plus important, elles maîtrisent la séance et y mettent fin quand elles le souhaitent !

    Notre petite salamandre évoque d'ailleurs cette maîtrise du soumis : le cat-O-nine symbolisant en premier lieu la force (la force d'affirmer "qui l'on est") mais aussi l'apprentissage de la maîtrise...la maîtrise se trouvant des deux côtés "du manche", en haut comme en bas...

    - code et langage : le BDSM est une structure très technique et précise et en même temps très mouvante. Un cadre donc, mais qui permet de respirer, de pratiquer "à sa façon". Un vocabulaire également, qui aide à se situer, à créer des liens très spécifiques entre le féminin et le masculin.

    - acceptation du corps : âgé ou pas, beau ou pas, aucune importance ! Le but étant de s'incarner vraiment dans son corps tel qu'il est, de lui offrir un espace d'expression, de l'aider à lâcher prise...

    - bienveillance, respect et amour, car j'ose le dire, je capte beaucoup d'amour dans ces échanges vrais et non édulcorés...

     

    Ainsi pour moi, le BDSM a une utilité, il est un outil d’introspection extraordinaire. Je dirais également que dans ma sphère d'expérience, la notion de perveristé est paradoxalement très atténuée puisque les hommes affirment enfin leur sexualité et surtout en comprennent les fondements ! Lorsque la "déviance" devient une porte ouverte sur son être profond, elle n'existe plus, il y a alors libération et détente.

    Pour conclure, je n'affirme aucune vérité ici, mais j'évoque simplement ma perception concernant un sujet très controversé. C'est ce BDSM-là, celui qui offre bienveillance, douceur et réparation que je souhaite promouvoir au Domaine. Par réparation, j'entends une certaine forme de guérison, même si ce terme est contesté puisqu'il sous-entend que les pratiquants seraient malades ! A mon sens, il s'agit plutôt de stimuler la catharsis inhérente à cette pratique, lorsqu'elle est vécue avec intelligence et profondeur : là se cache l'outil pédagogique apte à redéfinir une psyché amoindrie.

    J'ai toujours pensé que le rapport à la sexualité est extrêmement corrompu chez l'être humain, et que pour illuminer cette parcelle de nous-mêmes, il faut y plonger corps et âme en osant affronter notre corps sexué et celui de l'autre. C'est ici que de mon point de vue, ce que nous initions au Domaine avec vous tous, est extrêmement beau et pur.

    Notre merveilleux donjon n'est donc en aucun cas un espace de douleur et d'affrontement mais plutôt un miroir révélateur de l'être intérieur : un éclairage utile en ces temps ou la morale nous enferme dans un espace de conscience exiguë, futile et extrêmement agressif.

    Bien à vous, en espérant que cet article vous ouvrira la voie de la liberté : liberté de penser, liberté de choisir, liberté d'expérimenter, liberté d'être...

     

    Mesnet

    Le Domaine

     

    A venir, témoignages de femmes sur le côté thérapeutique, psychologique et métaphysique (spirituel) du BDSM.

     

    TÉMOIGNAGE 1

    TÉMOIGNAGE 2

    TÉMOIGNAGE 3

    TÉMOIGNAGE 4

    TÉMOIGNAGE 5

    TÉMOIGNAGE 6

     

    BDSM thérapeutique, psychologique et métaphysique

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Lecture, essence du Domaine

    La salamandre mordant le cat-o-nine, l'emblème du Domaine : la salamandre est un animal dont les anciens avaient fait l’attribut du feu, car on prétendait qu'elle pouvait vivre au milieu des flammes...le Domaine étant habité par une multitude de salamandres, et ayant lui aussi supporté l'épreuve du feu (incendie en 2015), l'analogie coulait de source ! La suite ICI   Création de Ero Zenko

    Propriété Intellectuelle :

    L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Tous les produits, logos, marques de fabrique ou marques enregistrées mentionnées sur ce site appartiennent à leurs propriétaires et webmasters respectifs. L'emblème de la salamandre mordant le cat-O-nine appartient au Domaine (création originale de Ero Zenko), elle ne peut être utilisée ou reproduite sans notre accord.

     

    Le Domaine :

    Handicap

    Tourisme presqu'ile de Crozon / Finistère

    Hygiène / Santé / Courtoisie

    Traiteurs, restaurants proches du Domaine

     

    Le Donjon :

    Le Grenier D’Éros, Donjon privé

    Club privé, le Grenier d'Eros, version Open Fast

     

    Le Domaine, vision et projet :

    La salamandre, l'emblème du Domaine

    Écologie / Energie, chauffage, eau, déchets

    Art / Exposants

    La gentillesse

    Les bouleversements de ce monde...

    Trans rêve au Domaine

    Communiqué officiel du Domaine en deux points : "3 principes" et "soutien"

    Le Domaine, un tiers-lieu

    Communauté et soutien

    Kizomba et cafés citoyens/philosophiques au Domaine

     

    Le Domaine, sexualité énergétique :

    Expérimentation d'une sexualité énergétique : gratuité au Domaine

    Le corps, ce continent perdu

    Massage au martinet

    Différence entre énergie sexuelle et sexualité énergétique / Spiritualité et sexualité

    Sexualité énergétique

    Ma découverte du monde BDSM

    Pureté

     

    Partenariat sexualité libérée :

    Triskel Utopia

    Emmanuelle Duchesne

     

    Partenariat bien-être :

    Patrick Créac'h

    Joe Jam  

     

    Shibaristes :

    JM Bond

    Faust Shibari

     

    Artisans / Artistes :

    Lô (Art en Soi)

    Ero Zenko

    Armorphoto

    Lian, mobilier BDSM

    Sensualitx

     

    Partenaires traiteurs :

    Food truck La crêperie de Lulu

     

    Festival des Utopiades, organisé par l'association Triskel Utopia : Utopiades 2020/annulé

     

    Le blog

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • - Danse Kizomba, participation 5 € par personne (chauffage, café/thé), pour des couples uniquement. Vous apportez jus de fruits et grignotage...
    Faire du sport, bouger son corps, se motiver tous ensemble et s'amuser, c'est le principe de ces cours de danse !
    Petit groupe, 20 personnes maximum. Pas d'inscription et d'annonces publiques, les groupes se forment à partir de nos réseaux privés. Me contacter par mail si vous voulez participer : mesnetjc@gmail.com
    Protocole sanitaire en vigueur.

    - un café-lien : une personne choisira la trame et permettra à chacun de s'exprimer, dans un espace respectueux et ludique...le reste nous appartient, à nous de faire vivre ce moment :)
    Le but ? Faire "du lien", échanger sur tous les sujets (peut-être s'aider d'auteurs), toujours dans le respect de chacun ; interconnecter différents "milieux" ; et puis peut-être se rassurer mutuellement sur la beauté de l'être humain, sur l'avenir que nous voulons créer ensemble ; observer ce monde changer et y trouver du sens...
    Participation 1 € par personne pour le chauffage. Nous offrons tisane et thé, vous vous occupez des "douceurs" type "auberge espagnole"...
    Pas d'inscription préalable, pas de contrainte...

    Me contacter par mail si vous souhaitez caler une date : mesnetjc@gmail.com

     

    Voilà...avançons, créons des espaces de joie et de partage :)

    Activités kizomba et café-lien suspendues pour cause covid

     

    Mesnet

    Le Domaine, un tiers-lieu accueillant, nécessitant ouverture d'esprit et bienveillance concernant la réalité d'autrui.

    - Kizomba et cafés-liens

    - Kizomba et cafés-liens

    Kizomba et cafés-liens

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Une nouvelle clef énergétique se pose en ce monde, celle du soutien...mieux que solidarité, le soutien ! Ce n'est pas la même énergie...

    Fait d'être solidaire : relation entre personnes qui entraîne une obligation morale d'assistance mutuelle.

    Soutien : épaulement, assistance, réconfort...

    Je discutais avec une "soumise" et elle me disait qu'entre "soumis", le soutien se développe de façon presque "solide"...ils se soutiennent entre eux et rien ne peut plus les atteindre...

    Donc actuellement, il y a une forte énergie de soutien entre nous tous, nous formons une véritable communauté, forte et confiante. Le soutien va dans les deux sens, je soutiens mes amis, mes amis me soutiennent, c'est tacite, évident...et doux...ça ne casse pas, ça nous aide à nous maintenir dans la rectitude de nos fréquences (définition soutien : ce qui soutient une chose, la maintient dans une position.)

    Se soutenir, ce n'est pas combattre, c'est AFFIRMER que nous ne serons ni victime ni bourreau (quel paradoxe !) Nous ne détournons plus le regard lorsque les êtres aimés sont démunis, lorsqu'ils sont victimes de médisance et de morsures. Nous devenons un pilier de soutien plutôt qu'une résistance...

    Nous n'avons plus à combattre, juste dire stop ensemble à la dualité. Faisons de notre mieux...vraiment...ne lâchons pas notre fréquence d'amour et de miséricorde...elles sont les piliers du nouveau monde...

     

    Mesnet,

    août 2020

    Communauté et soutien

    Communauté et soutien

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires