• Le jeûne sexuel ou la perception accrue de ce qu'est l'énergie sexuelle

    Ce qui est bien, c'est que toutes les strates de la sexualité sont merveilleuses à explorer : le sexe "mécanique", la pulsion sexuelle, le besoin d'un orgasme salvateur ne sont aucunement antinomique avec une sexualité énergétique, voire spirituelle. Il n'y a rien à juger, rejeter mais au contraire, il s'agit de fusionner tous ces aspects à priori contradictoires et cependant, formant un tout.

    Concernant le principe de l'énergie sexuelle, il est important d'en concevoir au minimum les contours : quand nous avons un rapport sexuel, que nous faisons l'amour, cela laisse une empreinte psychique en nous, car l’énergie dégagée lors de "l'acte", c'est de l'information quantique pure...prendre conscience de ce phénomène et être à l'écoute des "retombées" énergétiques de chacun de nos espaces dits "sexuels", c'est mieux comprendre le principe de la vie même...

    Cette jeune femme (vidéo en dessous) exprime très bien la force de l'énergie sexuelle que nous dégageons tous, parfois sans le savoir. La sexualité n'est pas que plaisir, elle est aussi le creuset magnifié de la création par l'énergie...et surtout, la sexualité n'est pas une fin (faim aussi) en soit : ne pas avoir envie d'entrer en lien avec autrui à travers un acte sexuel, c'est normal. Parfois, un jeûne sexuel est plus approprié à son chemin d'évolution que la sollicitation d'un orgasme, et il faut savoir l'entendre. Se pencher sur son énergie sexuelle en tant que telle, et donc se mettre sur "pause", ce n'est pas une action "contre" son conjoint, mais pour soi...

    Mesnet

    Partager via Gmail Yahoo!