• Différence entre énergie sexuelle et sexualité énergétique / Spiritualité et sexualité

    Ayant exploré ces deux espaces, je trouve plus facile d’entreprendre un cheminement spirituel à partir d'une sphère sexuelle que le contraire. Comme d'habitude, il ne s'agit que de ma perception, en aucun cas une vérité, mais beaucoup de "couples" ancrés dans la spiritualité, veulent à tout prix explorer une "sexualité décorporée" sans se préoccuper de leur "sexualité physique"...c'est un peu sauter une étape en s'amputant de ses organes génitaux...

    Alors que le "milieu sexuel" est en phase avec son "corps animal", le corps sexué. Cette "partie-là" est aimée, explorée, validée. Les femmes que je rencontre actuellement sont, tout comme moi, en paix avec leur sexualité. Nous nous sentons complètes, nous ne nous imposons ni interdit ni limite...nous pouvons donc passer à l'étape suivante, et cette dernière est éminemment énergétique :)

    Petite note concernant certaines peurs ou blocages chez un grand nombre de femmes : notre sexe est comme une grotte mystérieuse, nous avons eu des difficultés à oser y pénétrer : tabous, honte, rejet...habiter cet espace nous a demandé un long cheminement. Alors que pour les hommes, leur "attribut" est extérieur, une sorte de pilier toujours visible, touché, palpé, présent...

    Ceci étant posé, le travail en cours est particulier car il ne s'agit plus de s'approprier notre énergie sexuelle (liée à nos organes) mais bien de déployer une sexualité énergétique (liée au corps dans son ensemble). La nuance est de taille et je sais que beaucoup la saisiront.

    La sexualité énergétique est neuronale alors que l'énergie sexuelle est "lymphatique" ou physique. Je n'en sais guère plus car cet espace est nouveau pour moi...ce que je pressens est que la sexualité énergétique neuronale est liée à la conscience augmentée. Cette dernière programme alors une interface neuronale (utilisant notamment la pensée), qui a son tour commande une "croissance sexuelle physique ET énergétique". C'est tous les corps qui entrent dans la danse pour stimuler l'extase plus que l'orgasme...

    Pour favoriser l'énergie sexuelle, il était important de lâcher prise, d'aborder un espace vide de conscience et de pensée...alors qu'ici, c'est le contraire, c'est "être présent" même en pensant et, "dans sa dimension humaine", révéler une "nouvelle" sexualité...pour tout dire, l'énergie sexuelle menait à plus de conscience mais la conscience étant "présente", le processus s'inverse et c'est LA conscience qui mène à la sexualité énergique...s'essayer à devenir présent "humainement", avec des pensées qui structurent la nouvelle "norme sexuelle"...le "job" n'est plus le même, c'est en tant que créateur pur, dans toutes mes dimensions, que j'opère cette transition.

     Énergie sexuelle = utilisateur      Sexualité énergétique = créateur

    Bref ce nouveau terrain de jeu est incroyable. Nous sommes déjà un petit groupe et nous projetons d'explorer ensemble ce potentiel...si cela vous tente, vous m'en parlez :

    mail : mesnetjc@gmail.com

    groupe FB : communauté métaphysique et humaniste

     

    Mesnet

    - Différence entre énergie sexuelle et sexualité énergétique / Spiritualité et sexualité

    Travail avec la communauté FB, juin 2020 :

    J'ai cherché mais n'ai point trouvé de texte sur la sexualité énergétique...énergie sexuelle oui, mais pas sexualité énergétique...

    Comment je perçois la différence : jusqu'ici, dans ma sexualité, j'entrais plutôt dans un espace de vide : je quittais le monde des pensées, je laissais de côté la conscience "active" et je lâchais prise, je me laissais aller...l'énergie sexuelle était un flux toujours "nouveau" car mouvant et lié d'une façon ou d'une autre aux organes génitaux...

    C'est différent actuellement : je pense désormais ! Mais ma pensée et totalement présente, elle ne vacille pas vers un autre temps, une autre réalité....c'est comme si la pensée humaine était enfin calée sur "MOI" en tant que globalité et donc, pouvait "servir" aussi à vivre une sexualité illimitée...

    Une pensée présente...et ça vaut pour la sexualité mais ça vaut pour tout ...mes pensées sont supers alignées dans le "maintenant"...

    Et la pensée présente "appuie" sur la sensation : tiens, je ressens sa main ici, mon bras là, le drap sur ma joue…Et pour le coup, l’énergie est "pointé" partout…je parle ici du corps cosmique plus que tu corps physique : l’énergie de « l’autre », l’énergie du lit, l’énergie d’un objet…tout est mon corps…

    C’est pour ça que je parle d’une sexualité énergétique neuronale…la partie humaine, et donc le cerveau et les pensées, sont invités à ne plus laisser la place à d’autres dimensions…la dimension humaine fait partie du processus !

    Bref, la pensée est actuellement en cours d’unification "au reste"…elle ne se disperse plus, disons de moins en moins…et il ne s’agit plus d’un travail, d’une exigence, d’un recadrage, non, c’est juste comme ça…et cette pensée présente est la clef de ma sexualité énergétique neuronale…

    Et donc pour le coup, cette "sexualité-là" est profondément humaine ! Même si elle va plus loin que l’organe, elle utilise la réalité humaine…c’est MON corps en son entier qui devient l’organe…et l’énergie n’est plus vraiment un flux mais plutôt un corps complet et entier…une partie de moi qui est moi, comme mon corps physique…

    Pour faire simple, le corps physique et le corps énergétique ne font plus qu’un !

    Note sur la notion de fantasme mental : dans une sexualité "normale", chacun a ses propres fantasmes...et parfois, pour atteindre l'orgasme, on va "jouer le fantasme dans sa tête"...et là, plus du tout besoin de ça...le fait que la pensée soit présente, donc que JE sois présent même en pensée, ça se déroule dans l'instant présent : tiens je suis là, tiens je ressens ça ici, tiens l'autre me touche ici...aucun fantasme "sexuel" ici...et pourtant orgasme et extase...

    Descente d'énergie : jusqu'ici, je parlais plus de "montée d'énergie", cette énergie/information permettant la programmation neuronale. Désormais, il s'agit d'une "descente d'énergie"...c'est le "vide" qui s'incarne dans le plein, une descente d'énergie d'amour permettant de "tomber en amour"...

    Tomber en amour...ce n'est plus l'amour neutre de la maîtrise spirituelle mais bien un amour humain et donc émotionnel, recalibré, équilibré...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :